Florastem

Florastem

FLORASTEM

Les prébiotiques et probiotiques
pour l’immunité et le bien-être
de la flore intestinale
 
Une merveille de la nature

 

FLORASTEM est un complément alimentaire qui contient à la fois une quantité importante par dosage de prébiotiques et de probiotiques grâce à sa formule présentée en poudre.

En gélule, les prébiotiques présentés sur le marché sont le plus souvent inexistants ou alors en toute petite quantité, faute de place dans la gélule, alors que ce sont les prébiotiques qui vont multiplier les probiotiques dans l’organisme, indispensable à une bonne santé de la flore intestinale.


Le FLORASTEM : Conseil d’utilisation
(cliquez sur l’image)

FLORASTEM : la solution idéale pour que votre flore intestinale reste au top !

Le FLORASTEM a été formulé dans le but de favoriser le développement des bonnes bactéries avec un apport en prébiotique et probiotique.

Les prébiotiques ont pour rôle de stimuler la croissance de certaines bactéries qui sont bonnes pour notre santé.

Les probiotiques sont des micro organismes utiles qui constituent la flore intestinale.

 

Lisez ci-dessous les fonctions essentielles
des pré- et probiotiques pour la santé

 

 

Prébiotiques et Probiotiques :
quelle est la différence ?

 

En 2001, les probiotiques ont été définis par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) comme des « micro-organismes vivants qui, lorsqu’ils sont ingérés en quantité suffisante, exercent des effets positifs sur la santé, au-delà des effets nutritionnels traditionnels.

Les prébiotiques sont des fibres végétales alors que les probiotiques sont des bactéries vivantes. Les prébiotiques sont des composés contenus dans notre alimentation et servent de nourriture au microbiote intestinal ou appelé aussi flore intestinale, c’est-à-dire à l’ensemble des micro-organismes tels que bactéries, virus ou champignons, vivant par milliards dans les intestins en symbiose avec l’organisme sans causer de problème particulier.

Ecoutez cette vidéo au sujet
du microbiote intestinal
en cliquant ICI.

La particularité des prébiotiques est d’être à la source des probiotiques, et ainsi de renforcer la flore intestinale pour que les bonnes bactéries puissent prendre le dessus sur les mauvaises. Les prébiotiques permettent la multiplication de certaines bactéries de la flore intestinale indispensable à la vie notamment les bifidobactéries, dont la présence diminue avec l’âge. Notre organisme ne peut pas entretenir une bonne flore intestinale, riche de ces fameuses bactéries probiotiques, sans une bonne alimentation riche en fibres prébiotiques.

FLORASTEM est un complément alimentaire qui contient à la fois une quantité importante par dosage de prébiotiques et de probiotiques grâce à sa formule présentée en poudre. En gélule, les prébiotiques présentés sur le marché sont le plus souvent inexistants ou alors en toute petite quantité, faute de place dans la gélule, alors que ce sont les prébiotiques qui vont multiplier les probiotiques dans l’organisme, indispensable à une bonne santé de la flore intestinale.

 

 

La source des informations ci-dessous ont été tirée du site officiel du professeur Joyeux :

https://professeur-joyeux.com/2016/01/15/prebiotiques-probiotiques-merveilles-de-nature

 

Les fonctions essentielles des fibres prébiotiques pour votre santé

L’absorption de minéraux, en particulier du calcium et du magnésium dans le côlon. N’oubliez pas que le meilleur calcium est celui qu’apportent les végétaux et non pas les produits laitiers animaux dont le calcium n’est absorbé qu’à 30% au maximum. Elles sont également riches en potassium qui lutte contre l’acidification des tissus et régule favorablement la tension artérielle.

La diminution des pertes calciques qui mettraient en danger le tissu osseux en provoquant l’ostéoporose. Point n’est besoin de médicaments contre cette maladie, même s’ils sont proposés systématiquement autour de l’âge de la ménopause avec des arguments scientifiques manipulés. Ils sont un autre scandale sanitaire, car authentiquement dangereux et rigoureusement inefficaces contre l’ostéoporose.

L’abaissement des taux des lipides sanguins, surtout les triglycérides.

La stimulation de l’immunité, car la flore intestinale joue un rôle d’activateur et de régulateur des fonctions immunitaires. En entretenant une bonne muqueuse intestinale, on limite le risque allergique et de pathologie auto-immune.

L’effet protecteur contre le cancer du côlon par la formation d’acides gras à chaînes courtes (butyrique, propionique, acétique) qui représentent l’énergie princeps des cellules du côlon, stimulent leur renouvellement et leur spécialisation tout en inhibant leur cancérisation.

La réduction de la constipation avec meilleure consistance de selles facilitant les évacuations. Les fibres conditionnent le poids des selles mais également leur niveau d’hydratation.

La formation des gaz par la fermentation : 5 gaz principaux : 20 à 80% d’azote, 10 à 40% de gaz carbonique, 5 à 20% d’hydrogène et 1 à 20% de méthane… Des gaz non odorants, et normalement peu abondants… si vous avez l’habitude de consommer des végétaux à chaque repas.

Le besoin de mastication, qui accélère l’apparition de la satiété, et ralentit l’entrée du sucre dans le sang. Ces effets permettent de prévenir l’obésité, les troubles métaboliques et le diabète.

L’entretien de la paroi intestinale, car nos entérocytes et colonocytes ou colocytes (cellules intestinales du grêle et des côlons) vivent au maximum 4 jours, et donc se renouvellent sans cesse. C’est ce qu’on appelle l’entéropoïèse intestinale. Les cellules finissant leur vie sont éliminées régulièrement dans les déchets.

La prévention de la porosité intestinale qui laisserait passer des molécules ou nutriments non digérés, et donc potentiellement allergéniques, voire antigéniques. Cette porosité provoque beaucoup de malabsorption et laisse passer des toxines dangereuses pour tous les organes, du foie au cerveau en passant par les tendons, les articulations, les os.

La synthèse de vitamines : la vitamine K (nécessaire en particulier à la coagulation du sang en cas d’hémorragie, au niveau d’une petite plaie) ; la vitamine B9 ou acide folique (nécessaire pour prévenir l’anomalie nerveuse de naissance dans la région lombaire et du sacrum qui se ferme mal, créant le spina bifida) ; la vitamine B12 (essentielle au fonctionnement du système nerveux central, en particulier à la protection de la gaine de myéline autour des fibres nerveuses qui permet le passage de l’influx nerveux), fabriquée par les probiotiques, n’est pas absorbée au niveau intestinal. Elle a besoin de la protéine spéciale (facteur intrinsèque) fabriquée par l’estomac pour être absorbée plus loin au niveau intestinal.

L’absorption des nutriments (aliments qui ont subi la digestion) pour passer la barrière intestinale et se déverser dans le sang, en direction du foie.

L’activation du système immunitaire : en effet, des globules blancs immatures « apprennent leur métier » sous la muqueuse intestinale, dans des dômes lymphoïdes appelés « plaques de Peyer », au contact des bactéries de la flore endogène.

La protection contre les bactéries pathogènes parfois présentes dans l’intestin, grâce à la production d’anticorps de type immunoglobulines A, dites « sécrétoires » (IgAs).

La régulation de la réponse immunitaire : sans flore intestinale, nous serions allergiques à tout. Une bonne flore intestinale est associée à un très faible potentiel allergique, alors qu’un fort déséquilibre de la flore intestinale est associé systématiquement à un terrain allergique.

 

Prenez soin de votre flore intestinale avec le FLORASTEM
encore aujourd’hui

 

Une mauvaise santé intestinale peut, selon les susceptibilités génétiques de la personne, créer des maladies

 

De la peau : eczéma, lupus érythémateux, sclérodermie, vitiligo…

Digestives : gastrites, pancréatites, hépatites, maladie de Crohn, rectocolites, cancers colorectaux…

De la thyroïde : thyroïdite auto-immune

Musculaires et ostéo-articulaires : fibromyalgie, spondylarthrite, polyarthrites, rhumatismes de tous les âges

Neurologiques : sclérose en plaques (SEP), sclérose latérale amyotrophique (SLA), Alzheimer et Parkinson…

Cardiovasculaires : inflammation cardiaque et péricardique, artérites, athérosclérose…

Respiratoires : sarcoïdose, pneumonie interstitielle…

Précancéreuses du système immunitaire: lymphopathies bénignes ou malignes tels les lymphomes de plus en plus nombreux

Métaboliques : diabète, dyslipidémies, syndrome métabolique, surpoids, obésité…

 

L’avantage d’un complément alimentaire en poudre, c’est qu’il vous apportera une quantité plus importante en prébiotique qu’une gélule comme Florastem.

Découvrez nos différents articles/produits en cliquant ICI

 

Description de nos divers produits en 1 minute

 

Important : Les informations contenues dans cet article ne peuvent en aucun cas être considérées comme un substitut au savoir médical. Les compléments alimentaires ne soignent pas et ils ne guérissent pas. Aucune des énonciations contenues dans cet article n’est à comprendre comme affirmation absolue. Il est toujours recommandé de consulter son médecin en cas de maladie, avant d’utiliser un complément alimentaire.

Retour haut de page